Maquillage permanent : charme qui perdure

Se regarder dans le miroir puis découvrir une mine fraîche à notre réveil ; récupérer ce temps alloué à notre routine beauté ; se débarrasser des cicatrices laissées par une chirurgie ou un accident, corriger ces petits défauts qui nous dérangent depuis toujours… voilà différents souhaits qui ont la même solution, le maquillage permanent. C’est pourquoi il n’est pas surprenant que cette technique, qui n’est pas nouvelle, gagne en popularité. 

Qu’est-ce le maquillage permanent ?

Le maquillage permanent, aussi connu comme dermopigmentation, est une technique qui ressemble à celle du tatouage et qui consiste à insérer du pigment dans la peau. L’idée est de rehausser ses traits ou de cacher ses imperfections tout en ayant comme résultat une allure naturelle. Malgré son nom, ce maquillage finit par s’estomper avec le temps puisqu’il est appliqué dans les premières couches de l’épiderme, c’est-à-dire dans les couches peu profondes. Sa durée, qui peut aller de trois à dix ans, dépendra de plusieurs variables, dont la méthode utilisée, la qualité du pigment et l’exposition au soleil.

La dermopigmentation… Comment ça se passe ?

Lorsque vous faites affaire avec un professionnel du maquillage permanent, expert en esthétique et en cosmétologie, une consultation pour évaluer vos besoins ainsi que la santé de votre peau est de mise. Pour commencer le traitement, l’esthéticien doit appliquer un anesthésiant topique afin d’éviter la douleur. Ensuite, la peau est percée grâce à l’utilisation d’une aiguille puis le pigment s’y dépose. Vous ne devrez sentir qu’une légère vibration sur la zone traitée.  

Et après la séance de maquillage permanent ?

Il est normal d’avoir en peu d’enflure (dans ce cas, soulagez avec de la glace) et de percevoir la couleur plus foncée de ce à quoi l’on s’attend… Pas de panique ! Après quelque temps, vous serez en mesure de voir votre vrai nouveau look. Comme pour toute procédure, il y a un risque d’infection, les piscines, les saunas et toute source potentielle de bactéries sont donc à proscrire. Il faut également éviter d’y gratter et il est préférable de ne pas maquiller la zone pendant sept jours. Certains professionnels fournissent une trousse de soins afin d’optimiser le processus de guérison et offrent, après quelques semaines, un rendez-vous de suivi pour faire des retouches au besoin.

Quoi rehausser ou mettre en valeur avec le maquillage permanent ?

  • Sourcils (poil par poil, sourcils 3D, ombrage, hybride, poudré)
  • Regard (contour, trait entre les cils, intérieur de l’œil, fard à paupières)
  • Lèvres (contour, lèvres 3D, rouge à lèvres)

Quoi corriger ou camoufler avec la dermopigmentation paramédicale ?

  • Cernes
  • Calvitie
  • Cicatrices
  • Asymétries

Des astuces pour bien choisir son spécialiste en maquillage permanent

Nous les savons toutes : avec notre image, nous ne jouons pas ! Ici, on parle de relation à long terme… Et pour cela, il faut trouver la bonne personne. Des critères ? D’abord, résultats, résultats, résultats ! Passez voir des photos et des avis, que ce soit sur un site Web ou des réseaux sociaux. Aussi, un professionnel de cette technique beauté devrait porter fièrement les fruits de son travail (première carte de présentation, quoi !). Et, bien sûr, analysez l’expérience : les années de pratique, la capacité du spécialiste à créer ses propres mélanges de couleurs et la collaboration avec des médecins chirurgiens sont des pistes pour distinguer le bon du mauvais. 

Vedettes ou simples mortels, nous avons tous le désir de nous sentir bien dans notre peau. Penser au maquillage permanent est alors une option de choix pour être belle ou beau… tout le temps !